La Fan

Il y a quelques mois au boulot.

Ce soir-là, assise sagement derrière l’ordi, après des heures passées sur des bases de données, mon esprit vagabonde, jusqu’à succomber à un relent d’outre-tombe : Que devient Damien Saez ?

Je parcours alors frénétiquement Google actu, le site officiel du chanteur : il ne se passe plus rien depuis 2013 sur Twitter et Fb…
Hé mais on dirait qu’il est toujours pas marié le lascar, pas d’enfant(s) non plus… Idem pour moi, ça tombe bien on dirait que je suis encore okay dans le timing, toute « réservée » pour lui !

Et si c’était un signe ?

Pfff et nous y voilà, les vieux réflexes de fan, et ma naïveté à croire aux « signes » à la con.

Pourtant j’avais échappé à « ça » étant adolescente : les posters recouvrant les murs de ma chambre sont restés vierges de tout débordement fanatique. Je n’avais pas d’idoles en chair et en os, à part Kaneda (les fans d’Akira comprendront) alors que mes amies c’était plutôt Patriiiick ou Brandon & Dylan de Beverly Hills.

via GIPHY

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi suis-je devenue une « Fan » ?

Un peu plus tard dans ma vie d’étudiante, entre 2002 et 2003 (rhôô ça va je suis pas toute jeune je sais).
Bref, je me retrouve un après-midi sur l’ordi de mon mec de l’époque et je flâne parmi les morceaux téléchargés par son frère : Et là je tombe sur la chanson « J’veux qu’on baise sur ma tombe » et c’est une véritable RÉVÉLATION !
Je trouve ça trop bizarre mais j’adore, j’écoute en boucle pendant des heures, puis des jours. J’efface consciencieusement l’historique. Mon mec me prendrait pour une folle, surtout qu’il ne l’aime pas cette chanson. Je les ai entendus en parler lui et son frère, et ce dernier lui a rétorqué : « Mais t’as tort, elle est vraiment trop belle !!! » (quel saint homme).

Quelques semaines plus tard, au lit devant la télé, lui ronfle déjà, épuisé, à l’image de notre couple (on avait plus grand chose à se dire au bout de 3 ans de vie commune) et j’avais l’habitude de traîner devant les rediffs de Premiers Baisers sur AB Sat, ou celles d’Ally McBeal, ou les chaînes des horoscopes qui prédisent que oui bientôt j’allais me marier et avoir des enfants (que je n’ai toujours pas près de 15 ans après…) et là sur une chaîne dite « hertzienne » il y a un concert, le mec arrive sur scène clope au bec, je commence à transpirer, j’ai le souffle coupé, quand il relève la tête, c’est le sosie de l’individu qui ronflotte à côté de moi, oui le sosie mais en mieux. Une petite voix me dit :

Merde tu t’es trompée de mec Giulia, tu as cru que c’était le bon alors que non pas du tout, le bon, le vrai, l’homme de ta vie : C’EST LUI LE GARS DANS LA TÉLÉ !!!

Et LE SIGNE SUPRÊME, il va entamer sa première chanson, et avant même que la première note ne retentisse, j’ai compris. J’ai compris qu’il va LA chanter. La chanson que j’écoute en boucle depuis des semaines.

C’est un signe non ?

Je sombre totalement dans cet Amouuuuuur imaginaire : je rêve de le rencontrer dans une soirée, dans la rue, style nous nous « reconnaissons » genre c’est karmique, les vies antérieures tout le tralala…  Je m’imagine en couple avec lui, invitée dans des émissions de télé, comme « Tout le monde en parle ».

Entre-temps, c’est la rupture avec la personne qui partageait ma vie, je dis ça pour être explicite mais en fait on ne partageait plus grand chose.
C’est ma première traversée du désert. J’ai tout le loisir de déprimer et de rêvasser sottement à ma future idylle avec Damien, son superbe répertoire m’accompagnant dans mon lugubre deuil sentimental… Que de joie dans les oreilles !!!
Comme entre-temps j’ai déménagé et que je continuais à googliser « Damien Saez » quotidiennement, et à écouter presque l’intégrale de ses albums (tout ne me plaisait pas, faut pas déconner non plus !!), je m’aperçois avec fébrilité que Universal Music France, son employeur est à deux rues de chez moi ! Je traîne donc tous les après-midi dans le quartier en priant pour le croiser.

Je tente le coup sur un forum dédié à « la star », et je me présente en tant que nouvelle fan et je demande si quelqu’un l’a déjà rencontré. C’est la grosse claque : on se moque de moi, on m’insulte parce que j’ai prononcé le mot « fan » qui évoque trop le mot « groupie » (ah bon parce qu’il a pas des groupies ce mec là ? Faites moi rire !).
Bref, je repars aussi vite que je suis apparue virtuellement, la queue entre les jambes -façon de parler-

Qu’à cela ne tienne, je décide de passer la vitesse supérieure :

1/ Je me rends à l’un de ses concerts à Chalon sur Saône et je l’attends après toute la nuit dans la boite huppée du coin, persuadée qu’il viendra y faire son after. C’est à côté de la ville de son enfance : Dijon, qui est la mienne aussi ! ENCORE UN SIGNE. Bah ouais c’est moi qu’il a regardé pendant tout le concert, si si j’vous jure, il ne souhaite que me retrouver c’est évident ! Mais en fait non…

2/ À cette époque j’écoutais la Radio libre Les Filles du Mouv, et ce soir-là coïncidence de taré : ils font gagner des places pour le concert de Damien à Paris ! Mais attention ! Pas juste une banale place de concert, nooonnn : là il y a une entrevue de 15 minutes dans les loges, SEULE AVEC LUI !!!
J’annule fissa la soirée que j’avais prévue et j’appelle le standard du Mouv’ toute transpirante, on m’explique le jeu : il faut raconter à l’antenne sa « rupture amoureuse la plus hard », avec vote des auditeurs à la fin.
C’est sûr avec un sujet pareil je gagne haut la main !! Même qu’après mon laïus émouvant, Emilie et les filles de Mouv’ applaudissent et qualifient ma rupture de « largage le plus trash de toute l’histoire de l’humanité ». Pourtant, même si je suis en finale, les auditeurs en décident autrement, et c’est l’autre fille qui gagne, j’entends encore ses petits cris hystériques de joie.
Moi je raccroche direct le téléphone et je reste immobile pendant des heures. Je ne m’en suis toujours pas remise d’ailleurs.

Enfer, misère & poisse…

3/ Je harcèle mes potes ou mes connaissances pour le rencontrer. À chaque fois l’espoir reprend : soit je connais quelqu’un qui connait quelqu’un qui a été la baby-sitter de ses deux petits frères. Puis on me dit que sa meuf est sur le point de le larguer car il se laisserait aller. Puis qu’il habiterait vers Cadet, puis Belleville ou Notre Dame de Lorette, etc… bref je continue de traîner mes guêtres rue des Martyrs. Je devrais plutôt me balader rue des Boulets non ?

EN VAIN.

Durant les années qui suivent, en bossant chez Canal+ puis à NYC sur un talk show, j’aurai croisé Pete Doherty, Lenny Kravitz, touché Brad Pitt, servi un café au lait à Leonardo DiCaprio, fait un hug à Josh Brolin, je me serai fait draguer par Quincy Jones, etc… Et tout ce que je viens de dire là est VRAI et c’est bien ça le DRAME, mais enfin crotte je rencontre des gens trop ouf, et lui rien à faire, personne ne le connait, personne ne peut me le présenter ?? Dingue d’avoir un « mauvais » karma à ce point !!!

UPDATE MARS 2017 : HELP! Damien a une ACTU 😳  il re-sort un album, il repart en concert, quelqu’un peut-il enfin m’aider ??? Marre de me prendre des râteaux FICTIFS depuis des années 😱

Nan je suis pas obsédée.

Sources images : j’ai chipé les photos de Damien en parcourant les Internets, si quelqu’un reconnait sa photo personnelle, je m’en excuse d’avance et je peux modifier cet article afin de rétablir la vérité !
Smiley /emoji yeux en cœur >> www.photofunky.fr
GIFS >> http://giphy.com

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply