La Fille qui voulait se faire prendre

LA fille qui voulait pecho en soiree_Photo 01_Gauloise de Nuits

Ce titre est racoleur, et peut-être même un peu violent. Mais comme vous allez lire la suite, je vais le rebaptiser plus sincèrement : La Fille qui voulait pécho/ choper en soirée (traduction pour ceux qui ne comprennent plus le verlan).

Donc hier dans le métro, je la vois : cette fille moulée dans la fameuse robe rouge, qui marche sur le quai, pas tout à fait assurée, mais avec un petit sourire en coin. Elle s’apprête certainement à rejoindre la Soirée de l’année, toute fière de ce dernier achat, qui lui a peut-être coûté un rein.

La légende raconte qu’en soirée, une robe rouge envoie un certain signal qui annule tous les autres signaux de toutes les autres robes pas rouges.

red-dress-black-heelsJ’ai déjà été à sa place. Trop de fois. Avec une nouvelle robe, ou des nouvelles chaussures, ou un détartrage des dents, peu importe, j’avais la FOI, car j’avais l’Accessoire de la Mort qui Tue, la seule chose qui manquait à ma garde robe pour faire tomber les mecs et pécho à coup sûr.

Bien évidemment dans le terme « pécho » (en tous cas pour ma part et pour mon petit cœur de midinette comme disent certains), comprendre : « Il va trop tomber amoureux de moi et vouloir que je sois la mère de ses enfants parce que j’ai trop bon goût avec cet accessoire et que les enfants hériteront de ce bon goût. »
Oui je vous jure les hommes pensent à des trucs comme ça !! Non je mens, en fait c’est juste moi, incorrigible romantique que je suis. Même les autres filles en majorité n’en sont pas à ce point-là.

Alors en soirée, qu’est-ce qui donne le feu sacré, comment avoir le MOJO pour attirer les regards, ou mieux encore se faire courtiser ?

Mojo /ˈmoʊdʒoʊ/ est une amulette prenant la forme d’un sac de flanelle contenant divers objets magiques. C’est une prière, un sortilège qui peut être transporté sur le corps de l’hôte. Wikipedia 2015.

On pense souvent qu’avec cette magnifique robe rouge par exemple, c’est sûr on deviendra irrésistible ! On fantasme dessus, on s’imagine trop fresh en soirée, avec un super beau gosse attiré comme un aimant par la nouvelle acquisition.

Pourtant, l’expérience et les soirée consécutives nous apprennent que, finalement, ça ne change pas le cours de l’Histoire, mais on y croit encore, et c’est ça qui est bon !

C’est ce qu’on appelle l’effet placebo, on pense qu’on a besoin de ce détail pour y arriver. Il peut s’agir d’un achat compulsif (ou réfléchi depuis 3 heures) lors d’une session shopping, ou d’une commande sur l’Internet, et dans ce cas-là on prie pour que le colis arrive avant la date de la fameuse soirée !!
Si tel n’est pas le cas, c’est un peu un DRAME. Parfois je suis même déçue d’avoir eu du succès sans mon accessoire, parce que je ne peux m’empêcher de penser que ça aurait été mieux avec le précieux, et je me refais une visualisation mentale de la soirée (ben oui).

La fille en robe rouge qui voulait pecho-gauloise-de-nuits-article-600

Passons en revue ces accessoires « essentiels » et démystifions un peu :

– Le nouveau soutien-gorge : un peu débile, car personne ne le voit. Enfin si mais ce sera logiquement après avoir consommé.
Idem pour la nouvelle culotte en dentelle, qui gratte un peu, mais il faut souffrir pour être belle… pour rien en fait.
En résumé, gros potentiel frustration sur ces accessoires, à moins d’adopter le total look transparent, mais délicat à assumer. Point trop n’en faut. Et puis après on me demande pourquoi j’ai mis un soutif noir ou rouge avec un haut blanc transparent. Gnéééé (remarque un peu bête, voir l’article sur Le Relou des soirées).

Sharon TATE– Il y a aussi les accessoires, genre cet adorable petit bandeau de cheveux, tellement bien arboré par la pin-up en couv de Cosmo, de Vogue ou de Télé 7 jours (top glamour).
Je me fais une joie en m’imaginant trop cute avec, et le soir S, juste avant de partir, c’est la déception, ça n’a rien à voir avec mon rêve : il aplatit les cheveux, et dehors avec le vent ça fait des nœuds dégueux. Quand finalement tu abdiques et que tu l’enlèves au cours de la soirée, surprise, ça a fait des marques sur le front qui restent imprimées des heures 🙂

– Dans la même veine, vous avez aussi la superbe bague géante, enlevée au dernier moment, par peur de filage de collants… frustrant *soupir*. Ou le super bracelet fragile qui craque en chemin dans le métro.

– Le tatouage éphémère, le vernis fluo, le fard à paupière coloré, etc… En fait tous ces trucs là ne servent pas à grand chose. En général, si les mecs le remarquent c’est pour dire que c’est pas terrible (on m’a déjà fait la réflexion pour le vernis fluo). Sachez rester classe et classique, un vernis rouge c’est très bien.

– Le nouveau sac trendy hors de prix, dont les hommes n’en ont rien à faire, vraiment.  Mais l’essentiel n’est-il pas de se faire plaisir à soi-même pour se sentir plus belle ? (Bouh comme c’est beau).

– Le maquillage et le « smoky eyes », à la Sienna Miller dans le film « Irrésistible Alfie »par exemple (un modèle pour moi). Ai-je vraiment besoin d’expliquer que ce smoky eyes, sans l’aide d’une experte en maquillage et la possession de plusieurs produits adaptés, est une légende urbaine ?

LA fille qui voulait pecho en soiree_Sienna-Miller_Gauloise de Nuits

– Le parfum : En essayant à la parfumerie c’est génial, l’échantillon aussi, et quand tu l’achètes ça n’a plus rien à voir avec la fragrance d’antan. Je me demande si les modèles d’expo sont pas truqués, ça m’arrive presque à chaque fois. Mais je dirais que, quand le parfum tient bon et sent bon, c’est une valeur sûre !

– Un classique : la coiffure, la couleur. Très important la crinière.
Une anecdote : j’étais passée par la case coiffeur-d-avant-soirée et j’avais décidé d’adopter une adorable frange de petite ponette totalement dans l’air du temps. Le soir-même, ma cible semble accrocher, mais sors à un moment la phrase fatidique : « Tiens, je suis sûr que tu serais mieux sans frange ».

D’ailleurs en écrivant cet article et en cherchant des photos pour illustrer mes propos, je suis tombée sur une petite robe trop mimi. Sûr qu’avec elle je vais créer l’émeute lors des prochaines soirées. Allez cette fois c’est la bonne !

zahia-dehar-photo-art-shooting-squareouebMon conseil, soyez naturelles et souriez, portez surtout des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Ça marche bien aussi. Les hommes aiment le naturel (voir photo à gauche).

Et d’ailleurs les hommes, ont-ils besoin d’un accessoire pour booster leur confiance ?
La réponse est non, une grosse « letter B » suffit.

Oups pardon, mais après le conseil cucul la praline du dessus, je me devais de terminer sur une note trash, non mais !

 

Sources photos (ou explications): Photo à la une >pixiv.net/ Une fille en robe rouge >glamradar.com/ Poupée trop maquillée robe tricot >alittlemarket.com/Fille au bandeau : Sharon Tate/ Fille naturelle : Zahia et sa ligne de lingerie.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply